dimanche 12 juin 2016

Edita Gruberova reçoit la médaille Richard Strauss au Festival de Garmisch 2016

Ks. Edita Gruberova et Ks. Brigitte Fassbaender

Ce samedi 11 juin a eu lieu la séance inaugurale du Festival Richard Strauss 2016 dans la salle du Congrès de Garmisch Partenkirchen. C´est au cours de cette séance d´ouverture qu´Edita Gruberova, une des plus grandes chanteuses straussiennes que le monde ait connu à ce jour, s´est vu remettre la médaille Richard Strauss des mains de la Directrice du festival, la Kammersängerin Brigitte Fassbaender. 

L´ouverture du Festival Richard Strauss est l´un des événements mondains de la célèbre station de montagne, qui, comme chaque année se voyait honoré de la  présence de son Altesse Royale le Duc Franz von Bayern et du Ministre bavarois le Dr Ludwig Spaenle, Ministre de l´Education, de la Science et de la Culture, ainsi que du  petit-fils et de l´arrière-petit-fils  du compositeur, et de nombreuses personnalités politiques.

Après les discours de la Bourgmestre du Markt Garmisch-Partenkirchen, du Ministre et de la Directrice du Festival, l´ensemble de vents de la Haute Ecole de Théâtre et de Musique placé sous la direction d´Ulrich Nicolai, entama la Suite en si bémol majeur pour 13 instruments à vent, Op. 4, de Richard Strauss. C´est dans l´écrin de la musique de Strauss, juste après le deuxième mouvement, que la Kammersängerin Brigitte Fassbaender remit la médaille Richard Strauss à une Edita Gruberova rayonnante. Ce fut un privilège et un moment de grande émotion de pouvoir assister à la remise de la médaille. Partenaires de scène, les deux cantatrices sont également amies. La Directrice du Festival rappela qu´"Editissima" reste à ce jour la plus grande Zerbinetta qu´on ait jamais pu entendre sur scène. C´est sous la direction de Karl Böhm que la prima donna assolutissima chanta le rôle de Zerbinetta dans Ariadne auf Naxos pour la première fois à l´Opera de Vienne, et cette prise de rôle la fit aussitôt entrer dans la cour des plus grandes. Par la suite elle interpréta plus de 300 fois sur toutes les grandes scènes de la planète ce grand air qui représente le plus grand des défis pour une soprano colorature. On a pu regretter que Richard Strauss n´ait pas pu entendre la Zerbinetta d´Edita Gruberova, tant il semble que cet air, l´un des plus difficiles du répertoire, ait été écrit à son intention. D´ailleurs Edita Gruberova se dit avec un clin d´oeil convaincue que Strauss l´a écrit pour elle. Gruberova est Zerbinetta et Zerbinetta est Gruberova! C´est dire combien la grande cantatrice s´est montrée extrêmement touchée de la distinction qui l´honore aujourd´hui. Lors de ses remerciements à Brigitte Fassbaender, Edita Gruberova rappela que  la Kammersängerin fut quant à elle acclamée comme le  meilleur Octavian du Rosenkavalier. L´assistance fit crépiter de longs applaudissements et réserva à Edita Gruberova une standing ovation.

Cette semaine Edita Gruberova donnera les premières master classes de sa carrière, un aspect du métier qu´elle s´était refusé d´aborder  jusqu´ici et dont on doit la réalisation à la persévérance et à l´insistance de Brigitte Fassbaender. Les chanteuses et les chanteurs qui auront l´occasion pendant trois jours de travailler avec Edita Gruberova se rendent certes compte de la chance incroyable que leur sélection représente. Ces classes constituent cette année parmi les moments les plus exaltants du Festival Richard Strauss.

Pour plus d´informations sur le Festival Richard Strauss 2016, cliquer ici.

La séance en photos






Crédit photographique: Marco Pohle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire